Le célèbre personnage de l'Ankou

Grâce à Fournier, qui prit la suite de Franquin l'inventeur des aventures de Spirou, vous avez peut-être déjà vu le mot « Ankou » à cause de l'album du même nom « an Ankou » par ailleurs disponible en langue bretonne, à moins que cela  ne soit dans un conte popularisé par Anatole Le Braz. Ce mot personnifie la mort en langue bretonne, c'est un personnage souvent représenté avec une faux (« ar falc'h ») et une charrette (« karrigell an Ankou ») pour ramasser les âmes(« = an eneoù »)

La mort c'est « «ar marv » du verbe « mervel » (mourir, décéder).

Proverbes et mots d'usage

A l'occasion d'un décès on assure la personne affligée de son soutien moral grâce à une tournure équivalente au français « veuillez agréer l'expression de mes sincères condoléances » = « degemerit me ho ped, ma gourc'hemennoù a gengañv »

C'est un sujet grave et douloureux mais les Bretons arrivent comme d'autres à en sourire : « Mervel zo ret, dimeziñ n'eo ket » c'est-à-dire : mourir est obligatoire, se marier ne l'est pas.

Certains comme les Bigoudens en profitent même pour se moquer des Léonards sensé habiter une contrée austère en disant :

« Gwelloc'h eo kaout un douaridigezh er Vro Vigoudenn eget un eured e Bro-Leon »

Mieux vaut un enterrement en pays Bigouden qu'un mariage dans le Léon.

Pour écouter :

 

Où s'informer pour apprendre le breton ?

L'office de la langue bretonne
L'Office de la langue bretonne (Ofis ar brezhoneg) est une association chargée de promouvoir et de développer la langue bretonne dans tous les domaines de la vie sociale et publique.
Contacter l'office : http://www.ofis-bzh.org

L'Association Deskiñ d'An Oadourien
L'associatino Deskiñ d'An Oadourien, créée en 2001, réunit les structures d'enseignements du breton aux adultes. Elle a pour mission de faciliter cet enseignement et d'informer d'informer le public sur les formations. Sur son site : les formations et les contacts utiles
Contacter l'association : http://dao.breizh.free.fr/ 

Modifié le


Partagez ce contenu