Résultats de l'appel à projets
Une nouvelle vie pour 17 maisons éclusières

Un an après le lancement de l'appel à projets, 17 maisons éclusières bretonnes ont trouvé une nouvelle vocation, qu'elle soit culturelle ou touristique.


Vincent Robinot

Afin de développer l'attractivité des canaux de Bretagne, la Région, responsable des voies navigables depuis 2010, a lancé un appel à projets dont l'objectif était de trouver de nouvelles vocations à 21 maisons éclusières bretonnes Dans le cadre de son schéma du tourisme, elle a en effet fait des canaux de Bretagne l'une de ses priorités. Propriétaire d'un domaine public fluvial qui comprend les voies d'eau mais aussi 150 maisons éclusières, elle souhaite diversifier leur usage afin de valoriser la voie d'eau grâce à de services s'adressant aux usagers, habitants et visiteurs, assurer la conservation et la réhabilitation de ce patrimoine historique et contribuer au développement économique, touristique et culturel des territoires traversés. 17 projets ont ainsi été retenus.  Hébergement, restauration, vente de produits régionaux, offres culturelles, artistiques, pédagogique ou de loisirs... découvrez les 6 premiers projets !

Zoom sur les 6 premiers projets

Hédé-Bazouges : hébergements insolites (cabanes flottantes), locations de vélos et culture à La Petite Madeleine

Calorguen (Dinan) : un atelier de ferronnerie d'art à la maison éclusière de Boutron

Montreuil-sur-Ille : quand la maison de l'Ille devient crêperie

Rohan : un nouveau gîte étape en bordure du canal à l'écluse du Guer

Mûr de Bretagne : à la maison éclusière de Poulhibet, l'association pour la réhabilitation du canal de Nantes à Brest investit les lieux

Languidic : animation autour de la pêche à la maison de Quelennec