L’après-BGV : liaisons nouvelles en 2030

.
Fred Pieau

Le projet de « Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne -Pays de la Loire »  (LNOBP) s'est fixé deux buts indissociables : atteindre l'objectif de mettre la pointe bretonne à 3h de Paris et développer une desserte fine du territoire régional grâce à la construction de voies nouvelles. A l’horizon 2030, il améliorera la desserte Rennes-Brest et Rennes-Quimper ainsi que Rennes-Nantes.

Dans la continuité du projet BGV, le projet de «Liaisons Nouvelles Ouest Bretagne – Pays de la Loire» (LNOBP) améliorera la desserte sur Rennes-Brest et Rennes-Quimper ainsi que sur Rennes-Nantes à l'horizon 2030. Il alliera grande vitesse et transports du quotidien au bénéfice de tous : il s'agit de poursuivre la diffusion de l’effet de la grande vitesse LGV sur tout le territoire breton. Comment ? En mettant la pointe bretonne à 3h de Paris et en développant en parallèle une desserte fine du territoire grâce à la construction de voies nouvelle (entre Rennes et Lamballe, Rennes et Redon, Rennes et Nantes, en complément de sections entre Lorient et Quimper et entre Landerneau et Morlaix). La Région Bretagne sera au coeur du projet de desserte qui irriguera l'ensemble des territoires bretons en 2030.

Le site du débat public sur le projet LNOBPL