Le transport régional au rendez-vous

voyageurs sur le quai du TER Bretagne
Sylvain Cambon

En parallèle du chantier de la LGV,  la Région développe un transport express régional (TER) de qualité, adapté aux besoins des différents usagers et territoires bretons.

C’est grâce à l’amélioration des dessertes locales que l’effet grande vitesse de la LGV se prolongera au-delà des métropoles bretonnes. Autorité organisatrice du TER, la Région est responsable du matériel et des dessertes sur son territoire. Pour être au rendez-vous de la LGV à l’horizon 2017, des investissements sont réalisés afin de moderniser le matériel, les gares et les infrastructures du TER Bretagne :

  • L'amélioration des trains : elle a remplacé  ou modernisé 100 % de ses rames TER et investi 200 millions dans l’achat de 17 trains à double étage (livraison entre 2014 et 2017).
  • La rénovation des gares et haltes TER : elle mène aussi un programme de rénovation des 116 gares et haltes TER pour que les territoires bretons soient en capacité d’accueillir les infrastructures liées à la grande vitesse.
  • La création de dix pôles d’échange multimodaux (PEM) : elle encourage aussi l’intermodalité entre le TGV et  les autres modes de transport - dont le TER - en accompagnant la création de dix pôles d’échange multimodaux (PEM): ils faciliteront les liaisons TGV-TER dans les principales gares bretonnes et le passage du train à d'autres modes de tranports (réseau collectifs urbains et interurbains, voiture, vélo, pieton... ).