Lutte contre les algues vertes
Un nouveau contrat de baie contre les algues vertes dans l’anse de Locquirec

Cinquième des huit contrats de baie prévus, il associe tous les acteurs dans un plan d’actions local ambitieux.

Lancé en février 2010, le plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes prévoit, dans huit baies prioritaires très touchées, la mise en place de projets de territoire à basses fuites d’azote portés par les acteurs locaux. Quatre projets - Saint-Brieuc, la Lieue de Grève-Lannion, baie de la Forêt- Concarneau-Fouesnant et Douarnenez ont déjà été adoptés. Le projet de l’Anse de Locquirec-Bassin versant du Douron présenté aujourd'hui sera le 5e (le 3e dans le Finistère).

Un plan d’action concret

L’ adhésion des agriculteurs au projet est massive et le programme d’actions, ambitieux : limitation des fuites d’azote sur les parcelles agricoles, reconquête des milieux naturels et de leur pouvoir épurateur, gestion optimisée des espaces non agricoles, travail sur le foncier et sur la valorisation économique et commerciale des productions agricoles.  L’amélioration des pratiques et l’évolution des systèmes devraient entrainer  une optimisation de la fertilisation, le développement des surfaces en herbe et en agriculture biologique.

Le projet en chiffres

  • Le budget de ce projet de territoire a été évalué à 8,1 M €.
  • Le territoire des bassins versants, c’est 11 000 ha dont 6 200 ha de surface agricole utile (SAU) abritant 165 exploitations (l’élevage bovin est leur activité dominante)  
  • L’objectif : réduire de 92 t le flux annuel d’azote en baie d’ici 2015 : une réduction de plus de 20 % du flux d’azote actuel de 434 t / an.
  • Le plan prévoit que le volet agricole contribue à hauteur de 97 % à cette réduction ( 89,5  t) grâce à une adhésion massive des agriculteurs. Objectif : des contrats d’engagement individuels d’exploitants sur 80 % de la SAU.

Le territoire du projet ?
L’anse de Locquirec, principale site d’échouage d’algues vertes, la plage du fond de la baie et les sites de Port Biliec et du Moulin de la rive.

Une fois le projet de charte de territoire finalisé, il doit être adopté par les collectivités impliquées (Région à sa session du 11 octobre prochain, département, syndicat mixte) avant d'être officiellement signé.