Martin Boudier

Une ressource à gérer durablement

La vitalité de la pêche et des cultures marines dépend des ressources disponibles en mer et de la qualité des milieux naturels. C'est pourquoi la Région Bretagne s'engage à promouvoir une gestion durable et plus sélective de ces activités, favorable au maintien de la biodiversité. Elle aide les professionnels à améliorer leurs pratiques de pêche, à gérer leur activité au plus près des ressources et à mettre aux normes environnementales leurs outils de production. Elle contribue aussi aux projets de recherche portés par les professionnels pour permettre une meilleure connaissance des ressources halieutiques. La restauration de la qualité de l'eau littorale figure au premier rang de ses priorités, au même titre que la prévention et le suivi des risques maritimes  (marées noires, dégazages, collisions...).

Rechercher toutes les économies d'énergie

Le coût de l'énergie pèse lourdement sur l'équilibre financier des entreprises de la filière. L'augmentation de ces coûts menace la rentabilité des entreprises, grève le revenu des hommes et engage l'avenir de ces métiers sur notre territoire.
Dans un souci de rationalité économique et environnementale, la Région soutient les programmes expérimentaux menés en faveur des économies d'énergie, notamment pour les chalutiers (optimisation des pratiques et des équipements, carène, motorisation, techniques de pêche, additifs...).

Des entreprises à moderniser

Confrontée au vieillissement de sa flotte et des chefs d'entreprise, la pêche bretonne doit assurer le renouvellement de la profession pour pérenniser ses activités. Dans ce contexte, la Région Bretagne soutient la modernisation des entreprises et l'acquisition d'outils performants pour les activités de pêche, de conchyliculture et de pisciculture. Elle accompagne aussi les projets de modernisation et de développement en aval dans le mareyage et la transformation halio-alimentaire.

La valorisation des produits de la mer

En lien avec les technopoles, les pôles de compétitivité Mer et Valorial, la Région Bretagne encourage les initiatives menées pour développer la création de nouveaux produits, les démarches qualité, la traçabilité et l'éco-étiquetage, l'amélioration de la mise en marché... Elle soutient aussi l'action des réseaux professionnels pour renforcer la labellisation et l'image des produits de la mer auprès des consommateurs.

Des hommes et des femmes à accompagner 

Les conditions de vie, de travail et de sécurité des marins sont difficiles. Parallèlement aux efforts pour moderniser les outils afin de les rendre plus sûrs et plus attractifs, la Région accompagne l'évolution de leur formation (à travers un contrat d'objectif formation pêche et conchyliculture  notamment). En partenariat avec l'Institut maritime de prévention (IMP), la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), elle soutient des actions de sensibilisation à la sécurité maritime. Elle finance aussi l'acquisition des équipements de sécurité des lycées maritimes, qui offrent des formations spécialisées.

Soutien à la première installation

La Région encourage les projets d'installation à la pêche et à l'aquaculture via le Fonds Régional de Garantie Bretagne, en partenariat avec Oséo Bretagne). Ce dispositif favorise l'accès des primo-accédants au métier (en les aidant à faire face au coût élevé d'une installation) : 14 installations de patrons pêcheurs aidées en 2008.

Une filière à organiser

Rassembler la profession pour définir des projets communs à tous ses acteurs : telle est l'ambition de la Région Bretagne. Soucieuse de développer leur activité, elle participe à la structuration et à la coordination des réseaux et des organisations professionnelles. Coopérer, échanger, partager... La Région Bretagne défend l'idée d'une nouvelle gouvernance de la filière pêche, gage de la cohésion nécessaire pour relever les défis actuels. Elle permettra aussi à la collectivité de mieux représenter les intérêts bretons à l'échelle européenne.

Investir pour l'avenir durable des ports de pêche

Au titre de la politique sectorielle pêche, la Région accompagne les investissements (infrastructures, superstructures, équipements et outillages) et les activités des concédants et des concessionnaires des ports de pêche à l'aide du programme budgétaire « Développer l'économie portuaire » doté de 3 M€ en investissement et de 103 k€ en fonctionnement.

L'aide régionale repose sur les trois piliers du développement durable. Elle vise à la performance économique des ports, à leur adaptation environnementale et sanitaire ainsi qu'à l'amélioration des conditions de vie et de travail sur la place portuaire.Depuis le 1er janvier 2007, la Région Bretagne est propriétaire des ports de Lorient, de Brest et de Saint-Malo. Elle en assure, en tant qu'autorité portuaire, l'aménagement, l'entretien et la gestion. L'aide sectorielle « pêche » intervient sur ces trois ports au titre de l'aide au développement économique de la place portuaire et de la filière halieutique.


Modifié le


Partagez ce contenu