Un label "égalité professionnelle" pour la Région Bretagne

La Région Bretagne est la troisième collectivité en France à se porter candidate à l'obtention d'un label  "égalité professionnelle" (après la Région Picardie et la Ville de Rennes). En 2011, elle a obtenu cette distinction qui la récompense et l'encourage à poursuivre l'action menée en faveur de l'égalité femmes-hommes depuis 2004 pour faire progresser (au sein de l'administration régionale et à travers ses politiques) une égalité d'accès  aux droits de chacun-e quels que soient son sexe, son origine, son orientation sexuelle, son handicap...

Un exécutif régional paritaire

La volonté politique d'inscrire l'égalité entre femmes et hommes dans toutes les compétences régionales s'est illustrée par l'élection en 2004,  d'un exécutif de seize élus strictement paritaire à la tête de la Région. Aujourd'hui, ce bureau (sorte de gouvernement du Conseil régional) compte huit vice-présidents et sept vice-présidentes. Une vice-présidence porte, depuis 2004, la politique dédiée à l'égalité des droits et à l'innovation sociale.

Un plan d'action pour l'administration de la Région

La Région déploie une politique interne pour faire progresser l'égalité au sein de ses propres services. Un bilan a été réalisé en 2006 pour identifier les inégalités (la Région comptait alors 75 % de femmes, occupant en majorité les postes de catégorie  C, les plus modestes...). Depuis, une Charte d'engagement pour « garantir l'égalité professionnelle »pour ses agents a été adoptée : elle porte sur la parité de recrutement, la représentation syndicale, la formation, la promotion interne, le temps de travail... Avec les premières actions concrètes (formation à l'égalité, aides à la garde d'enfants...) et des résultats évalués chaque année.

Charte européenne pour l'égalité dans la vie locale
La Bretagne est la première région à avoir signé la "Charte européenne pour l'égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale"  (qui l'engage autant dans sa responsabilité sociale comme employeur en interne que dans ses politiques en externe). Une charte signée depuis par d'autres collectivités désireuses de s'engager en faveur de l'égalité (notamment des collectivités bretonnes).

Un budget transversal qui mobilise toutes les politiques

Les « projets Égalité »

 Les demandes de soutien financier des porteurs de « projets Égalité » sont instruites et financées au regard des critères des politiques sectorielles (économie, formation, etc.). Mais cette instruction est accompagnée par le pôle « égalité des droits et innovation sociale » en cas de besoin, et un budget dédié de 200 000 € permet, de plus, de financer des actions spécifiques.

Des indicateurs sexués pour évaluer les actions

Pour évaluer l'efficacité des politiques régionales en matière d'égalité, la Région encourage la mise en place  d'indicateurs sexués : en interne (pour assurer une égalité d'accès des bénéficiaires à ses aides et dispositifs) et en externe (en soutenant les structures qui mettent en place ce type d'indicateurs) afin d'améliorer la connaissance des inégalités dans tous les domaines où elle mène des politiques publiques.

Les élu-es régionaux s'investissent dans l'égalité
Pour décliner l'égalité femmes-hommes dans l'ensemble de ses actions, la Région a créé un comité transversal : piloté par le Président de Région, il réunit tous les six mois sur cette question les vice-président-e-s chargé-e-s des différentes politiques régionales.

Modifié le


Partagez ce contenu