Gwénaël Saliou

La loi de décentralisation d'août 2004 a confié à la Région de nouvelles missions relatives aux formations sanitaires et sociales : la définition des volumes de formation par profession, l'agrément des établissements et de leurs directeurs, le versement des dotations de fonctionnement aux écoles, la gestion et le versement des bourses aux étudiants. La Région a, dans ces domaines, pris des mesures-phares.

Vers la gratuité des formations

La Région Bretagne a décidé la gratuité de toutes les formations sanitaires et sociales de niveau V (sous certaines conditions, en particulier pour les demandeurs d'emplois) : aide-soignant, auxiliaire de puériculture, aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale...

Plus de 1 000 aides-soignants chaque année
Plus de 1 000 personnes préparent chaque année le diplôme professionnel d'aide-soignant dans 24 écoles publiques ou privées réparties dans les quatre départements bretons.


La fiche aide sur le dispositif "étudiants masseurs kiné"

Former plus de professionnels

Responsable du volume de professionnels formés aux métiers sanitaires et sociaux, la Région a décidé d'augmenter le volume de places dans les formations à ces métiers pour répondre aux besoins de la population : agréments des lycées pour assurer les formations d'aides-soigants sur l'ensemble de la Bretagne, augmentation du nombre de places d'ambulanciers, d'auxiliaires de vie sociale, de techniciens de l'intervention sociale et familiale...

Une amélioration des bourses d'études

Le règlement d'intervention des bourses d'études améliore sensiblement leurs conditions d'attribution, notamment pour les jeunes aux revenus les plus modestes, en les augmentant par référence aux bourses attribuées aux étudiants en cursus universitaire.

Votre demande de bourse en ligne

Chiffres-clés
- 13 formations sanitaires et 9 formations sociales pour une palette de métiers : infirmier, masseur-kinésithérapeute, éducateur, aide-soignant, auxiliaire de vie sociale, sage femmes... ;
- 8 instituts de formation aux carrières sociales ;
- 14 instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) dont 1 privé ;
- 17 lycées assurant des formations (7 formant des aides-soignants, 6 des auxiliaires de vie sociale, 2 des techniciens d'intervention sociale, 2 des aides médico-psychologiques) ;
- 24 écoles d'aides-soignants dont 2 privées ;
- 8 000 étudiants en formation chaque année dont 1 840 boursiers environ ;
- 4 500 étudiants diplômés par an : 1660 dans le social, 2840 dans le sanitaire en 2008. 

Modifié le


Partagez ce contenu