candybox-images---fotolia

La santé des Bretons et des Bretonnes à la loupe

L'Observatoire régional de santé de Bretagne (co-financé par la Région) suit les évolutions de la santé des Breton.ne.s. Il assure le suivi des indicateurs de santé de la région et réalise des études sur des sujets précis - les nuisances environnementales, par exemple - ou sensibles en Bretagne - comme les addictions - ainsi que sur certaines catégories de population. Face à des indicateurs défavorables, la Région s'est engagée depuis plus de dix ans dans l'amélioration de la santé : elle s'appuie sur ces analyses pour cibler ses actions sur des thèmes d’intérêt régional, en prenant en compte les personnes les plus fragiles.  

En chiffres
Addictions et suicides font partie des facteurs expliquant le nombre important de décès « prématurés » en Bretagne (décès avant 65 ans). Sur la période 2011-2013, les indices comparés de mortalité placent la Bretagne au 1er rang des régions françaises concernées par le suicide, avec une surmortalité de l'ordre de 24,7 pour 100 000 habitants contre 15,2 en France.

Améliorer la santé en proximité

Pour coordonner les actions santé sur le terrain, la Région soutient la création ou le maintien de postes d'animateurs/animatrices territoriaux de santé (ATS), co-financés avec les communes, les intercommunalités ou pays et l'Agence régionale de santé. Sur la base d'un diagnostic partagé, leur mission est de favoriser la prise en compte des enjeux de santé dans les politiques locales et d'animer et accompagner les actions de santé en fonction des priorités du territoire : prévention des addictions, santé mentale, projet de maison de santé...

Une action contre la désertification médicale
Si la Bretagne présente une densité de médecins généralistes comparable voire supérieure à la moyenne nationale (107,6 médecins pour 100 000 habitants/104,3 en Ille-de-France), ils sont inégalement répartis sur le territoire. Devant la désertification de certaines zones, la Région souhaite contribuer à renforcer la présence médicale sur les territoires. Le président du Conseil régional a lancé un groupe de travail politique en charge de définir des propositions pour l’avenir. Mais la collectivité soutient dores et déjà, aux côtés de ses partenaires, la création de «maisons de santé» regroupant des professionnel·le·s de différentes disciplines.

L'environnement, c'est la santé !

Champ d’investigation nouveau, la « santé-environnement » explore le rôle de l’environnement  au sens large (air, eau, alimentation…) sur notre santé et sur l’apparition des pathologies. La Région s'est engagée avec  l’Etat, l’agence régionale de santé et tous les acteurs de la santé en Bretagne dans le troisième plan "régional santé-environnement" (PRSE) sur 2017-2021. Porté par une dynamique collective, ce plan est construit autour de 8 objectifs et 24 actions concrètes pour préserver notre santé en agissant sur nos conditions de vie et la qualité des milieux. Dans ce cadre, la Région mène des actions spécifiques (information des jeunes parents pour un environnement intérieur sain, qualité de l'alimentaton dans la restauration collective...) et mobilise aussi ses politiques pour contribuer au plan  : amélioration du bâti des lycées, animation de l'action pour la qualité de l'eau à l'échelle régionale, développement des mobilités douces, traitement des déchets dangereux...

Développer les formations sanitaires et sociales

L’enjeu des formations sanitaires et sociales est de répondre dans les années qui viennent aux besoins de la population bretonne en matière de  soins et services aux personnes. La Région est chargée depuis 2004 de définir le volume des formations par profession, d'agréer les établissements, de verser les des dotations de fonctionnement aux écoles et de gérer les bourses aux étudiant.e.s. Elle a mis en œuvre des mesures concrètes pour assumer ses nouvelles responsabilités dans ce domaine.  

L'action régionale pour les formations sanitaires et sociales

Conforter la recherche et l’innovation 

La politique régionale pour la recherche vise à conforter la recherche bretonne dans sept domaines d'innovation et de recherche stratégiques, qui sont à la fois des axes historiques de la recherche bretonne (numerique, mer...) et des champs d’exploration émergents au niveau international comme les sciences de la vie et de la santé. L'innovation est aussi encouragée, à travers le soutien des structures qui facilitent le transfert de technologie des laboratoires de recherche vers les entreprises comme les centres régionaux d'interface (Critts) s dans la santé (ID2Santé) ou les biotechnologies.

L'action régionale pour la recherche et l'innovation


Modifié le


Partagez ce contenu