TIC : la Bretagne en pôle position

La Bretagne a acquis une réputation mondiale dans le domaine des TIC, les technologies de l’information et de la communication. Le maillage très dense de PME, de grandes entreprises françaises et internationales, de centres de recherche publics et de formations de premier plan a donné naissance à des innovations majeures dans ce secteur. Une aventure qui se poursuit notamment grâce au pôle de compétitivité Images et Réseaux.

gros plan sur des fils de cuivre d'un réseau

Guillaume Prié

JPG, MPG, MP3… : la Bretagne au cœur de l’innovation depuis 1959

La Bretagne est le deuxième pôle national dans les télécommunications après l’Ile de France. La région a acquis une réputation mondiale dans les TIC du fait, notamment, des innovations majeures qui sont sorties de ses laboratoires publics et privés. C’est en Bretagne qu’ont vu le jour des technologies et des normes telles que le JPG, le MPG, le MP3, ou encore l’ATM, la technologie au cœur des réseaux multimédia. La réussite bretonne dans l’univers des TIC trouve son origine en 1959 avec l’implantation à Lannion, dans les Côtes d’Armor, du CNET (Centre National d’Études et Recherche en Télécommunications), devenu France Télécom R&D en 2000.

42 000 emplois au sein de grandes et petites entreprises

Aujourd’hui, l’industrie bretonne des TIC (l’un des secteurs économiques les plus importants de la région) se regroupe autour de trois pôles, à Lannion, Rennes et Brest. Le secteur emploie 42 000 personnes environ, dont 15 000 dans la recherche et développement. Parmi les grands groupes, français et étrangers, installés en Bretagne, on peut citer : France Télécom, Thomson, Alcatel, Thales, Sagem, Mitsubishi Electric, Canon, etc. L’économie des TIC en Bretagne se caractérise aussi par un tissu très dense de PME : on dénombre près de 800 entreprises technologiques de moins de 20 salariés intervenant dans la filière.

Un environnement de qualité dans la recherche et la formation

Les entreprises privées trouvent en Bretagne un environnement de qualité dans la recherche et la formation, permettant de développer de nombreuses synergies. La région accueille en effet les laboratoires de la plupart des grands organismes nationaux de recherche, comme le CNRS, l’Inria, l’Irisa, l’Inserm, etc.
L’attractivité de la Bretagne provient également de la qualité de sa formation d’ingénieurs, avec des grandes écoles et des universités réputées : l’ENST Bretagne, Supelec, l’ENS-Cachan, l’Insa, l’Enib… La Bretagne est classée au deuxième rang national pour la formation d’ingénieurs en télécommunications et au troisième rang pour les formations dans le domaine plus global de l’électronique, de l’informatique et des communications.

Le pôle images & réseaux

Le pôle images & réseaux a été labellisé pôle de compétitivité à vocation mondiale par l'État en 2005, labellisation reconduite pour trois ans à la suite de l’évaluation publiée en juin 2008. Il regroupe les grands acteurs de l’innovation dans son domaine en Bretagne : les établissements d'enseignement supérieur, les centres de recherche, les PME et les grands groupes privés. Son objectif est de développer les travaux de recherche et de développement en partenariat dans les domaines des nouvelles technologies numériques de l’image et des nouveaux modes de diffusion des images. Le pôle travaille ainsi sur le futur de la télévision numérique terrestre, de la télévision haute définition, de la vidéo à la demande, de la TV 3D …sur des réseaux fixes et mobiles. L’originalité des travaux menés est qu’ils développent des synergies entre innovations technologiques, contenus, nouveaux services et usages notamment grâce à des plateformes d’expérimentations.

Les collectivités bretonnes engagées dans la e-administration

Près de la moitié des collectivités bretonnes (soit 650 environ) font partie du syndicat mixte Megalis qui vise à développer le raccordement des administrations au haut débit, les nouveaux services liés à internet, l’e-administration grâce à une plateforme de services dématérialisés (mise en ligne des marchés publics…)

Un réseau d’espaces multimédia pour le grand public

Pour favoriser l'accès d'un large public aux nouvelles technologies, 400 communes, regroupés dans le réseau « Cybercommunes », proposent depuis 1998 des espaces multimédia ouverts à tous, où des animateurs accueillent et guident le public. Ce réseau permet à chaque Breton de s'initier à l'informatique et à Internet à moins de 20 km de chez lui.


Modifié le


Partagez ce contenu